• Recherche,
  • Doctorants - Post-doc,

Centrale Nantes & Opéra de Nantes : aller au théâtre au XVIIIe siècle grâce à la réalité virtuelle

Le mercredi 20 juin dernier, le projet VESPACE - projet international et interdisciplinaire dont Centrale Nantes est partenaire, visant à produire une expérience immersive multi-sensorielle dans les théâtres de la Foire Saint-Germain à Paris au XVIIIe siècle - a fait un bond en avant en réalisant sa première séance de travail en utilisant la Réalité Virtuelle. Explications avec le doctorant Paul François.

le 26 juin 2018

Le projet VESPACE - Virtual Early-modern Spectacles and Publics, Active and Collaborative Environment - soutenu par Centrale Nantes et Ouest Industries Créatives, a pour objectif de faire revivre l’ambiance et les moeurs du XVIIIe siècle lors d’une soirée théâtrale à la Foire Saint-Germain à Paris.

L’objectif de la journée du 20 juin dernier était d’avancer dans la restitution d’avatars qui peupleront l’espace virtuel du projet, et notamment d’apporter des précisions sur leurs costumes. Pour cela, l’équipe du projet, composée de Françoise Rubellin (professeur des universités), Paul François (Doctorant LS2N, dir. Françoise Rubellin et Florent Laroche), Killian Poinsot et Charlotte Dubosc (tous deux stagiaires au LS2N) s’est rendue à l’Opéra de Nantes pour rencontrer l’équipe de costumières et costumiers.

Grâce à la plateforme mobile de Réalité Virtuelle du laboratoire, nous avons pu placer chaque couturier et couturière au plus près des avatars modélisés en 3D pour qu’ils apportent leurs commentaires et leur expertise sur le travail déjà réalisé. Forts de leur savoir-faire indéniable, ils ont su rapidement pointer les incohérences de nos modèles, permettant une capitalisation de leurs connaissances autour d’un modèle numérique grâce à l’immersion en réalité virtuelle. Longueur et forme de la robe de notre avatar ont pu être rapidement revus, tandis que l’équipe nous pointait de nouvelles sources pour diversifier nos références.
La coiffure du modèle, fruit d’un intense travail pour concilier justesse historique et capacités des systèmes de visualisation en temps réel, a également fait l’objet de commentaires de la part de l’équipe maquillage de l’Opéra.

Ce travail interdisciplinaire produit in fine une restitution plus réaliste tout en s’approchant des méthodes de travail naturelles de cet atelier. Cette expérimentation est ainsi l’occasion de montrer l’intérêt des équipements numériques qui permettent des travaux interdisciplinaires efficaces en passant par un langage visuel commun : l’objet tridimensionnel.
Paul François, Doctorant LS2N

En savoir plus :
Contacts :
  • Françoise Rubellin (Prof.) - Centre d’Étude des Théâtres Forains et Italiens - francoise.rubellin51b06cb0-73c6-4aad-bc4a-21ad209b7d46@univ-nantes.fr
  • Florent Laroche (MCF HDR) - Laboratoire des Sciences du Numérique de Nantes - florent.laroche36eb79e5-aa90-4121-a628-f5c6bf151607@ls2n.fr
  • Paul François - Doctorant, contact pour la plateforme mobile de RV - paul.francois08ca7492-c92b-47cf-8268-90af34915cdc@univ-nantes.fr
Crédits photos : Projet VESPACE, Paul François
Publié le 26 juin 2018 Mis à jour le 9 octobre 2019