Chaire TNO - Centrale Nantes

L'Ecole Centrale de Nantes et le centre de transfert de technologie néerlandais TNO ont créé en 2010 une chaire sur la dynamique de l'atmosphère côtière.
 
Par sa situation géographique propice entre terre et mer à l'embouchure de l'estuaire de la Loire, et des travaux de recherche déjà accomplis sur le sujet, l'École Centrale de Nantes se penche sur la problématique de la dynamique de l'atmosphère côtière, en partenariat avec TNO, centre de transfert de  technologies indépendant et principal laboratoire du Ministère de la Défense des Pays-Bas.

D'un budget de 80 000 euros, la Chaire est prévue sur une durée de 3 ans renouvelable.


La création de la chaire Centrale Nantes - TNO a pour objectif de renforcer la recherche sur l'atmosphère littorale en alliant les compétences sur la modélisation à fine échelle de la dynamique des basses couches de l'atmosphère, portées par Isabelle Calmet, responsable de l'équipe Dynamique de l'Atmosphère Habitée à l'École Centrale de Nantes, à celles développées au « TNO Defence, Security and Safety », notamment par Alexander Van Eijk, sur la génération des embruns par les vagues déferlantes et leur influence sur la stratification de l'atmosphère.

Des applications en micro-météorologie et en défense

L'enjeu scientifique d'une telle collaboration est important, tant du point de vue de la recherche fondamentale que dans les applications qui pourront en résulter, notamment sur les problèmes de pollution de l'air en zone urbaine côtière ou sur la performance des capteurs électro-optiques.
  • Pour Centrale Nantes, il s'agit de modéliser l'atmosphère littorale à haute résolution, thématique reconnue dans le milieu scientifique depuis longtemps et qui pour l'instant a fait l'objet de très peu d'études. Ces travaux conduisent à des applications dans le domaine de la micro-météorologie notamment pour la compétition de voile sportive.
  • Pour TNO, il s'agit d'appliquer ses connaissances fondamentales à la défense et à la sécurité civile.

Une coopération franco néerlandaise de 20 ans

La genèse du partenariat entre Centrale Nantes et TNO - L'organisation néerlandaise de recherche appliquée - est le fruit d'une coopération étroite existant depuis 20 ans déjà. Plusieurs ouvrages communs ont été publiés, ainsi que plusieurs thèses dirigées, ce qui a permis à plusieurs étudiants de l'Ecole d'effectuer des stages au sein de TNO, qui est, entre autres, le principal laboratoire du Ministère de la Défense des Pays-Bas. La collaboration provient également de l'implication d'un homme, Alexander Van Eijk, enseignant à Centrale Nantes depuis 2002 sur la pollution de l'atmosphère et des travaux menés en commun avec l'École sur les interactions entre l'océan et l'atmosphère.
Titulaire de la Chaire, Alexander Van Eijk intervient comme professeur et chercheur sur les sujets liés à la dynamique de l'atmosphère côtière, en coopération avec Mme Isabelle Calmet responsable de l'équipe "Dynamique de l'Atmosphère Habitée" du LHEEA (ex LMF - Laboratoire de Mécanique des Fluides) UMR CNRS 6598.

Ces travaux ont amené M. Van Eijk à modéliser la turbulence au dessus de la surface marine, ce qui représente une extension des travaux menés sur la modélisation numérique des aérosols marins dans la basse couche de l'atmosphère marine.
L'équipe de recherche dans laquelle est intégré M. Van Eijk développe des outils de simulation et d'expérimentation pour la basse atmosphère avec une préoccupation particulière pour la modélisation de la turbulence, la modélisation des flux à l'interface entre la surface terrestre et l'atmosphère, aussi bien qu'aux interactions qui existent sur le littoral et leurs influences sur la circulation  atmosphérique.
Pour TNO, l'application finale de ces travaux s'inscrit dans le cadre de l'amélioration de l'imagerie opto - électronique, notamment la résolution de l'image et le contraste entre objet et fond de l'image.
Publié le 18 mars 2014 Mis à jour le 9 mars 2017