Les valeurs

Dans un environnement évolutif, où les métiers de demain s’appuieront sur des savoirs qui, pour beaucoup, n’existent pas encore aujourd’hui, et où cette réalité est vitalisée par une mondialisation qui impose l’écoute d’un contexte en perpétuel mouvement, l'école s'attache à faire partager à ses étudiants, aux enseignants-chercheurs, au personnel, ainsi qu'à tous ses partenaires trois valeurs fondamentales  …

L’ouverture

La capacité d’adaptation de l’Ecole et son appétence à saisir les opportunités pour construire un projet toujours renouvelé constitue aux yeux de l’Ecole et de ses acteurs une valeur essentielle.
Cette ouverture est multiforme :
  • ouverture à la différence de culture et donc à la rencontre internationale
  • ouverture à la différence sociale, physique ou culturelle, et donc à la rencontre du monde
  • ouverture à de nouveaux paris scientifiques et techniques qui amènent, qu’elle qu’en soit la forme, à aimer avancer dans un univers incertain.
Cette ouverture s’appuie sur une formation humaine et technique qui permet à chacun d’aborder avec enthousiasme, mais sans danger, une trajectoire aux risques assumés. L’Ecole désire donner à chaque étudiant le goût de l’initiative réfléchie, qu’elle se destine à l’inventivité professionnelle, ou qu’elle soit celle de l’accomplissement de son projet de vie.

L'éthique

Au-delà de sa nécessaire contribution à la création de la richesse d’une structure, l’ingénieur comme l’enseignant et le chercheur ont le devoir moral d’être acteurs responsables de l’avenir de la planète, de l’équilibre social par la création d’emplois, du bien-être professionnel de ses collaborateurs, et de participer à l’édification responsable de la cité, son tissu social autant qu’entrepreneurial.

Le message que transmet l’Ecole est non seulement celui de la responsabilité sociale des entreprises, mais celui d’une éthique : donner du sens à son action professionnelle, un sens qui peut même le dépasser mais qui porte la vérité que l’Homme est au centre d’un monde qui, sans cette éthique, pourrait être menacé.

En 2014, un grand débat a été organisé à l’Ecole sur la question suivante : est-on « ingénieur et citoyen » ou « ingénieur-citoyen » ? À cette question, la réponse des étudiants et des personnels participants a été quasi-unanime : un ingénieur se doit d’être intrinsèquement citoyen, il en est indissociable.

Le courage

Le courage qui associe audace et action est une valeur que l’Ecole voudrait inculquer comme profondément inhérente des métiers exercés à l’Ecole, comme de ceux dispensés par l’Ecole.
  • L’audace d’imaginer l’improbable ou le risqué et, dans le même temps, la capacité de la transformer en réalité : c’est ainsi que naissent l’idée nouvelle et sa réalisation.
Mais ce courage dans l’action doit s’appuyer sur :
  • celui de dire et faire entendre,
  • celui d’entreprendre et de réaliser, et
  • celui d’être soi même, c’est à dire de construire son action professionnelle au regard de ses aspirations, en s’éloignant du regard des autres et en recul des effets de mode.
Publié le 25 mars 2017 Mis à jour le 25 mars 2017