Institut de Calcul Intensif (ICI)

Adresse :
Ecole Centrale de Nantes Bâtiment T / RDC 1 rue de la Noë
44321 Nantes Cedex 3
Tél :
+33 2 40 37 15 17
Mail :
direction.ici@ec-nantes.fr
Sur Internet :
http://ici.ec-nantes.fr/

Informations générales

Organisation

Responsable(s) Composition de l'équipe

Emmanuelle ABISSET-CHAVANNE, José AGUADO VICENTE, Florence ALLAIN, Lynda BENARAB, Domenico BORZACHIELLO, Francisco CHINESTA, Thierry COUPEZ, Hugues DIGONNET, Audrey DURIN, Pierre-Emmanuel GUERIN, Zineb HASSANI, Yahya KHODER, Patrice LAURE, Richard RANDRIATOAMANANA, Simon SANTOSO, Luisa SILVA.

Collaborateurs


Activités

Thèmes de recherche

L'Institut de Calcul Intensif (ICI) vise à devenir à la fois centre de ressources et centre de recherche et de compétences. C'est de cette dernière dimension autour des équipements que l'Institut tire son caractère innovant et unique tant au niveau régional que national.

Le supercalculateur installé à Centrale Nantes dans le cadre du projet Connect Talent de la Région Pays de la Loire constituera l'un des centres régionaux français les plus puissants. Il permettra d'accéder à des niveaux de précision non encore atteints, changeant la donne et libérant de nouveaux potentiels d'innovation.

« C'est 10 ans après la prise de risque qui consiste à investir dans un équipement de recherche que l'on mesure les retombées économiques sur le tissu industriel et sur l'attractivité économique. Donc il faut anticiper. Cela passe par l'accueil de nouveaux projets, et très concrètement par l'accueil de nouvelles équipes. A ce titre, l'appel à projets international Connect Talent connaît un vrai succès. A l'heure où l'on parle de fuite des cerveaux, les Pays de la Loire démontrent qu'ils savent attirer les talents et les chercheurs. La création de l'institut de calcul intensif par Centrale Nantes repose sur cette idée que demain se prépare aujourd'hui, et qu'on peut attirer les meilleurs. » souligne Christophe Clergeau, 1er vice-président de la Région.

Le calcul numérique intensif est en effet un outil indispensable pour la recherche comme pour l'industrie : il permet de réduire le coût des essais, facilite l'optimisation et favorise la créativité et l'exploration de nouvelles solutions. Les moyens de calcul sont également un indicateur de la recherche et du développement d'une région, d'une nation.

Pour Thierry Coupez, spécialiste international du calcul intensif et directeur d'ICI : «Ce sera une véritable machine de calcul intensif interactif avec 6 000 cœurs, un environnement de visualisation performant et une capacité qui doublera dans les trois ou quatre ans. Les logiciels de simulation implantés sur ce calculateurs permettront d'améliorer le rendement des parcs éoliens terrestre ou offshore, mais également d'étudier la dispersion de la pollution dans les villes, le comportement des matériaux composites, le fonctionnement des moteurs et turbines ou encore de simuler et traiter des données géographiques massives. »

L'équipe que Thierry Coupez a rassemblée autour de ce projet est composée de spécialistes du calcul intensif, reconnus internationalement. Trois mois après le démarrage du projet elle compte déjà une petite dizaine de chercheurs et doctorants. « Elle a vocation à continuer de croître pour rassembler une trentaine de personnes dans les 5 ans qui viennent  » poursuit Thierry Coupez.

L'institut de Calcul Intensif de Centrale Nantes travaillera sur des applications de recherche intéressant directement les industriels, leur permettant d'accélérer leur processus de conception et leur temps de mise sur le marché, tout en optimisant significativement leurs produits. L'IRT Jules Verne dont Centrale Nantes est l'un des partenaires clés et qui soutient fortement ce projet, devrait ainsi bénéficier avec ses partenaires d'une puissance de calcul à la hauteur de ses ambitions pour chacune de ses filières : transports terrestres, aéronautique, construction navale et énergie.

Si la recherche française en mathématiques est reconnue au niveau international, par leurs travaux et l'expertise de leurs chercheurs, les laboratoires de grandes écoles d'ingénieur telles que Centrale Nantes s'inscrivent dans cette dynamique d'excellence en se focalisant sur les mathématiques numériques.
Publié le 11 décembre 2014 Mis à jour le 4 avril 2017