Les plateformes de recherche de Centrale Nantes

Des moyens d’expérimentation exceptionnels

Un des objectifs de Centrale Nantes est de faire bénéficier l'entreprise des retombés économiques directes ou indirectes de la recherche en renforçant le transfert de savoirs technologiques entre le monde économique et le tissu industriel. Ce transfert se décline de façons multiples : brevets et licences, recherche partenariale, collaborations bilatérales & équipes mixtes et plateformes.

Les plateformes permettent de tisser un lien académique-industriel fort et consiste en l'utilisation partagée de très grands équipements de recherche, généralement d'échelle européenne.

L'usage de ces équipements est proposé aux chercheurs de la communauté académique nationale et européenne et aux industriels pour y mener des expérimentations sur des prototypes d'une grandeur pertinente par rapport au réel.

THeoREM - une infrastructure de recherche sans équivalent en Europe


L’Ifremer et Centrale Nantes ont uni leurs moyens d’essais pour créer l’Infrastructure de Recherche THeoREM et doter la France de moyens en ingénierie marine sans équivalent en Europe.
THeoREM est conçue autour de la mise en réseau des moyens d’essais en ingénierie marine des deux établissements, pour mener des activités de recherche et des projets collaboratifs avec des industriels français et étrangers. THeoREM regroupe les bassins de génie océanique (3 bassins à vagues de différentes capacités) et le site d’essais en mer SEM-REV de Centrale Nantes , et pour l’Ifremer , le bassin d’essais équipé de générateurs de houle et de vent et le site de Sainte-Anne du Portzic à Plouzané (près de Brest), ainsi que le bassin à houle et courant de Boulogne-sur-Mer, un ensemble unique en Europe.
Publié le 9 mars 2017 Mis à jour le 20 avril 2018