Souffleries

Dans le cadre des recherches menées sur la dynamique de l’atmosphère urbaine et côtière, Centrale Nantes est équipée de deux souffleries.

Soufflerie atmosphérique :

La soufflerie atmosphérique permet la réalisation d’expérimentations qui répondent à des enjeux de qualité de vie, tels que les problèmes de confort, de qualité de l’air et de climatologie ou de météorologie locale. Des maquettes de quartiers peuvent, par exemple, y être installées afin de tester les flux d’air dans les villes. Les résultats obtenus participent aux décisions prises pour un aménagement urbain durable dans la perspective du changement climatique et de l’évolution des villes côtières et continentales.

Elle dispose d’une veine d’essais de 26m de long et de 2m x 2m de section et permet d’atteindre des vitesses d’écoulement de 10m/s. Outre les instruments permettant de mesurer les paramètres de référence des expériences (vitesse de référence, température de l’écoulement, hygrométrie, pression atmosphérique), cette installation est équipée de différents dispositifs de mesures dont la Vélocimétrie par Image de Particules stéréoscopique (SPIV). Son ventilateur permet d’atteindre des vitesses d’écoulement de 10m/s maximum.

Ses caractéristiques en font un moyen exceptionnel pour l’étude des écoulements de couche limite atmosphérique et de leurs interactions avec des canopées urbaines ou forestières à l’échelle du 1/200 environ.

Opérationnelle depuis 2009, ce moyen d’essais a été utilisé dans de nombreux projets de recherche, par exemple :

• EM2PAU (2008-2012) : Ecoulement en rue canyon
• VEGDUD (2010-2014) : Interactions dynamiques entre canopée forestière et atmosphère
• TIPEE (2013-2016) : Evaluation des coefficients de pression sur un bâtiment dans un quartier réhabilité
• URBANTURB (2015-2018) : Couplages dynamiques entre la canopée urbaine et la couche de surface atmosphérique

Soufflerie aérodynamique :



La soufflerie aérodynamique participe notamment aux innovations dans le domaine des Energies Marines Renouvelables. Cette soufflerie à circuit fermé est dédiée aux développements des pales « intelligentes » d’éoliennes.

Elle dispose d’une veine d’essais de 0,8m de long et de 0,5m x 0,5m de section et permet d’atteindre des vitesses d’écoulement de 40m/s. Elle est complétée par des systèmes d’acquisition temps réels.

Ses faibles dimensions en font un moyen d’essai idéal pour le développement de capteurs pour le contrôle de surface aérodynamique.
A l'hiver 2017/18, la soufflerie est en travaux pour s'agrandir !
Publié le 20 mars 2017 Mis à jour le 13 décembre 2017