WEAMEC : Recherche, Formation et Innovation sur les EMR en Pays de la Loire

WEAMEC (WEst Atlantic Marine Energy Center) fédère l’écosystème des Energies Marines renouvelables des Pays de la Loire dans les domaines de la Recherche, de l’Innovation et de la Formation.



WEAMEC regroupe les nombreux acteurs académiques engagés dans le domaine des Énergies Marines Renouvelables. Il regroupe plus de 25 instituts et laboratoires (comptant plus de 300 chercheurs dont 150 équivalents temps plein), des acteurs de premier plan tels que Centrale Nantes, l’Université de Nantes, l’IRT Jules Verne ou le CEA Tech mais aussi des acteurs de l’innovation et de la formation.

WEAMEC mobilise également quelque 80 industriels présents dans le secteur des Énergies Marines Renouvelables : chantiers navals (DCNS, STX,…), fournisseurs d’énergie (EDF et ENGIE), développeurs et fabricants de turbines et solutions intégrées (GE) ou fabricants de composants (ROLLIX exportateur de couronnes d’orientation à l’échelle mondiale), ainsi qu’un large réseau de PME regroupées dans le cluster EMR de NEOPOLIA.
WEAMEC est porté par Centrale Nantes et ses principaux partenaires, l’Université de Nantes, le pôle EMC2, l’IRT Jules Verne, avec le soutien de la Région des Pays de la Loire, du FEDER, de Nantes Métropole et de la CARENE.

Genèse et lancement


Au terme d'une importante réflexion collective menée à l'initiative de la Région des Pays de la Loire pour structurer et amplifier la dynamique de la filière régionale des EMR, pérenniser ses emplois et lui donner plus de visibilité, une stratégie commune a été définie par les acteurs de la recherche, de la formation et de l'innovation.

WEst Atlantic Marine Energy Center a été officiellement lancé le 19 mai 2015 à Nantes par l'ensemble des partenaires, en marge des Assises nationales du Syndicat des Énergies Renouvelables (SER).

Une démarche collective, des objectifs ambitieux

L'ambition clairement affichée est de mieux structurer et rendre plus attractive, à l'échelle régionale et internationale, l'offre des professionnels du secteur.

Une feuille de route (2015-2020) définit la marche à suivre, les moyens et les actions à mettre en œuvre, chacun des acteurs (établissements d'enseignement supérieur, organismes de recherche, plusieurs collectivités locales, acteurs économiques et industriels, pôles de compétitivité...) s'engageant sur son domaine de compétences.

Pour cela, la stratégie s'appuie sur les besoins des industriels et détermine des objectifs à moyen terme, sur le cycle complet des EMR, des études préalables aux opérations de gestion et d'exploitation des parcs, avec quatre axes prioritaires :

  • Développer l’éolien posé, en particulier en conditions extrêmes et complexes (sols durs, houle de forte amplitude,…)
  • Accélérer le passage de l'éolien posé vers des structures flottantes
  • Prendre de l’avance sur les technologies EMR moins matures, comme l’hydrolien, l’énergie thermique des mers (ETM) et l’énergie houlomotrice
  • Développer des briques technologiques innovantes pour ces différentes technologies

RECHERCHE ET INNOVATION


WEAMEC participe également au processus d’innovation et s’appuie sur les trois pôles partenaires, EMC2 partenaire fondateur, Pôle Mer Bretagne Atlantique et S2E2, dont les compétences respectives en méthode de fabrications innovantes, en génie océanique et en génie électrique se complètent parfaitement pour couvrir l’ensemble de la chaîne de la valeur.

Grâce à leurs compétences et installations, les partenaires WEAMEC participent à plus de 100 projets collaboratifs de plus de 50 millions d’euros.

Un premier appel à projet opéré par WEAMEC a permis de cofinancer en 2016, 11 projets de recherche académiques impliquant des laboratoires régionaux.

Un deuxième appel à projet a été lancé en Janvier 2017.

FORMATION


WEAMEC recense et valorise les formations liées à cette thématique mais participe également au développement de nouvelles formations sur les Energies Marines Renouvelables. L’objectif étant de répondre aux besoins croissants de compétences et à la hausse des créations d’emploi dans ce domaine.

Le réseau autour de la formation sur les EMR représente donc aujourd’hui :
  • Des formations de niveaux opérateur à ingénieur couvrant tous les domaines
  • 15 cours de master et d’ingénierie couvrant l’ensemble des sciences de la mer
  • Formation initiale de plus de 300 étudiants/an
  • Plus de 20 modules de formation continue, construits et coordonnés par Centrale Nantes et l’Université de Nantes : En savoir plus sur la formation continue EMR
Publié le 10 mars 2017 Mis à jour le 21 mars 2017