L'impact de notre recherche dans le domaine de la santé du futur

Découvrez les différentes manières dont la recherche à Centrale Nantes contribue à relever les défis de la santé du futur.
  • Aider les patients à récupérer après un AVC
    18 janvier 2018
    Les enseignants-chercheurs de Centrale Nantes et les équipes du CHU de Nantes travaillent ensemble sur la rééducation de personnes ayant subi un AVC.
  • Bioinformatique : jetlag ? 3-8 ? Recherches sur l’horloge circadienne
    4 avril 2019
    Centrale Nantes s’engage dans le domaine de la santé depuis des années. MeForBio, une équipe de recherche de l'IRCCyN* spécialisée en bioinformatique, mène des travaux de recherche en collaboration avec notamment une équipe de biologistes de l’université de Nice. Le but : en savoir plus sur les réactions du vivant face aux perturbations de l’horloge circadienne.
  • Bioinformatique : recherches sur le myélome multiple, maladie de la moelle osseuse
    18 janvier 2018
    Centrale Nantes s’engage dans le domaine de la santé depuis des années. MeForBio, une équipe de recherche de l'IRCCyN* spécialisée en bioinformatique, mène des travaux de recherche en collaboration avec l’INSERM pour en savoir plus sur le myélome multiple, un type de cancer qui touche la moelle osseuse.
  • Bioprinting : quand la réalité rejoint la science-fiction
    18 janvier 2018
    La fabrication additive est arrivée depuis une vingtaine d'années à Centrale Nantes et se tourne vers le médical avec le bioprinting.
  • BIOREGOS 2 : élastomères et tissus humains
    11 octobre 2018
    Erwan Verron et Bertrand Huneau, enseignants-chercheurs à Centrale Nantes dans l’équipe MPTC (Matériaux, Procédés, et Technologie des Composites) du GeM (Institut de Recherche en Génie Civil et Mécanique, UMR CNRS 6183), travaillent ensemble sur le comportement des élastomères (caoutchouc). Le premier se consacre à la modélisation du comportement de ces matériaux, le second au développement d’expériences innovantes.
  • Collaboration franco-japonaise en bioinformatique à Centrale Nantes
    14 octobre 2019
    Éloignement géographique, barrière de la langue, vision souvent américano-européenne, l’actualité de la recherche en Asie est méconnue sous nos latitudes. L’objectif des échanges scientifiques entre Centrale Nantes, le National Institute of Informatics (NII Tôkyô) et l’Université de Kobe au Japon cherche à favoriser les échanges entre jeunes chercheurs. Bio-informatique et intelligence artificielle sont au programme.
  • Diabète de type 1 : vers un pancréas artificiel made in Nantes
    18 janvier 2018
    Le diabète de type 1 touche 200 000 personnes en France. Pour les soulager, la recherche s’oriente vers le pancréas artificiel, une solution qui simplifierait leur quotidien et la prise de leur traitement. Des chercheurs de Centrale Nantes travaillent depuis quelques années sur le sujet et défendent aujourd’hui une version nantaise de pancréas artificiel, axée sur la simplicité d’utilisation pour les patients et pour les médecins.
  • Impact Tumors : vers un dépistage plus sûr du cancer du cerveau
    7 juin 2018
    Dans le cadre national BPI France, Centrale Nantes et l’INSERM de Bordeaux, avec d’autres partenaires, dont BULL qui pilote le projet, travaillent ensemble sur le projet « Impact Tumors », depuis la fin de l’année 2015 et ce pour trois ans.
  • Le projet 3D-Surg : le bloc opératoire de demain
    18 janvier 2018
    Centrale Nantes poursuit son implication dans le domaine de la santé, en menant au quotidien de nombreux travaux de recherche, dont le projet national 3D-Surg (2015-2020).
  • MRI quantif : les IRM de demain
    18 janvier 2018
    MRI quantif est un projet qui réunit des chercheurs de Centrale Nantes – David Le Touzé (mécanique des fluides, équipe H2I du LHEEA), Jérôme Idier et Saïd Moussaoui (traitement de signal, équipe ADTSI de l’IRCCyN) – et des chercheurs de l’Institut du thorax – Jean-Michel Serfaty (radiologie, IRM), Perrine Paul-Gilloteaux (traitement d’image) et Hubert Desal (radiologie, IRM).
  • NAO & Rob'autisme
    18 janvier 2018
    Rob’autisme, c'est l'histoire d'une expérimentation inédite d’interaction entre un robot et de jeunes autistes. Centrale Nantes a noué un partenariat inédit avec le Centre psychothérapique Samothrace (CHU de Nantes), Stereolux et l’association Robots!, pour répondre à cette question : un robot humanoïde peut-il être un support de médiation dans la thérapie de l'autisme ?
  • Santé du futur : une main bionique myo-commandée
    18 janvier 2018
    Des chercheurs de l'Institut de Recherche en Communications et Cybernétique de Nantes (IRCCyN :Université de Nantes – Centrale Nantes - CNRS - Mines Nantes) travaillent actuellement sur une main robotique pilotée naturellement depuis notre cerveau.
Publié le 25 avril 2019 Mis à jour le 25 avril 2019