• Recherche,
  • Santé du futur,

NAO & Rob'autisme

Publié le 28 janvier 2016 Mis à jour le 18 janvier 2018
Rob’autisme, c'est l'histoire d'une expérimentation inédite d’interaction entre un robot et de jeunes autistes. Centrale Nantes a noué un partenariat inédit avec le Centre psychothérapique Samothrace (CHU de Nantes), Stereolux et l’association Robots!, pour répondre à cette question : un robot humanoïde peut-il être un support de médiation dans la thérapie de l'autisme ?
Rob'autisme est la rencontre entre le monde de la psychothérapie, le monde de la robotique et celui des arts. Centrale Nantes oeuvre activement depuis deux ans pour proposer ses compétences en ingénierie au service de la santé.
Rob'autisme, porté par Sophie SAKKA, enseignant-chercheur à Centrale Nantes, en est l'illustration.
Depuis plusieurs années, le CHU de Nantes - et plus précisément son hôpital de jour, le Centre psychothérapique pour grands enfants et adolescents - propose un atelier sonore auprès de jeunes autistes mené par l'orthophoniste Rénald Gaboriau. En 2012, suite à la rencontre avec Stereolux, espace de création et de diffusion destiné aux musiques actuelles et aux arts numériques, cet atelier a intégré l'intervention de l'artiste sonore Cécile Liège.

Quid de Centrale Nantes ?
La rencontre avec Sophie Sakka, chercheuse et professeure à Centrale Nantes, a permis d'amplifier ces ateliers sonores depuis novembre 2014, en proposant aux adolescents une découverte du monde de la robotique.
Spécialisée dans la reproduction des mouvements humains par les robots, Sophie Sakka travaille à la réalisation d'exosquelettes, qui permettront un jour de porter des prothèses non invasives, particulièrement utiles lorsque le système nerveux est perturbé, comme chez les personnes atteintes d'Alzheimer.
En charge de l'association Robots! qui a pour objet la démocratisation de la robotique, Sophie Sakka anime l'atelier autour de Nao, en lien étroit avec le travail de réalisation sonore déjà amorcé les années précédentes.


Succès et perspectives
L'équipe de l'hôpital de jour et Sophie Sakka se retrouvent tous les quinze jours à Stereolux pour ces ateliers visant à initier des adolescents souffrant de troubles autistiques à la manipulation du petit robot humanoïde français Nao. En six mois, leurs progrès ont été spectaculaires et ont dépassé les espérances des professionnels de santé.
Cette expérimentation scientifique inédite et prometteuse se poursuit à partir de janvier 2016 par de nouveaux ateliers.
Les quatre partenaires pensent déjà à étendre le projet à d'autres communautés pour élaborer un protocole et lui donner une dimension plus large.

Ce partenariat hors du commun a révélé une grande complémentarité des différents partenaires pour porter cette expérimentation à la croisée entre l'action culturelle et la recherche scientifique. Cette mise en réseau de différents secteurs a permis de faire émerger un projet qui est à la fois artistique, technique mais également un support thérapeutique. Le projet Rob'autisme, porté par le CHU de Nantes, Stereolux, Robots! et Centrale Nantes est le résultat de cette dynamique.
Publié le 28 janvier 2016 Mis à jour le 18 janvier 2018