Six laboratoires de recherche de pointe

La recherche à Centrale Nantes est menée pas six laboratoires.

Cinq d'entre elles sont des UMR (unités mixtes de recherche*) avec le CNRS - Centre National de Recherche Scientifique. Par ailleurs, quatre d'entre elles travaillent conjointement avec un troisème (ou plus) partenaire de recherche : une université, une grande école ou un laboratoire.

Ces institutions comptabilisent prêt de 900 employés et environ 300 doctorants.

* Le statut d'UMR est une marque de reconnaissance aussi bien en France qu'à l'international. Le label permet notamment de recruter des personnels CNRS et d'accéder aux fonds, crédits et outils de coopération internationale de l'organisme.

30% des laboratoires universitaires français sont des UMR. Ces unités se caractérisent par une grande mixité au sein de leurs personnels tant par leurs statuts que par leurs missions. Les chercheurs, ingénieurs, techniciens et administratifs du CNRS travaillent aux côtés des académiques, des chercheurs, des ingénieurs, des techniciens, des doctorants et post-doctorants d'autres institutions (universités, écoles d'ingénieurs et autres organismes de recherche).

Laboratoire Ambiances Architectures Urbanités (AAU) - UMR 1563

Le AAU est une unité de recherche mixte du CNRS associant les Écoles Nationales d'Architecture de Grenoble (ENSAG) et de Nantes (ENSA) avec Centrale Nantes.

Créé en 1998, le AAU porte une forte interdisciplinarité dans sa recherche en raison de ses équipes (architectes, sociologues, informaticiens, anthropologues, urbanistes, géographes, physiciens, historiens, philosophes), de ses thématiques de recherche (architecture, environnement, urbanisme) et des outils conçus et mis en oeuvre (enquêtes de terrain et méthodologies, modélisation et simulation de phénomènes d'ambiance, réalité virtuelle, etc.).

Institut de Recherche en Génie Civil et Mécanique (GeM) - UMR 6183

Le GeM est une UMR fondée en 2004 et composée de Centrale Nantes, de l'Université de Nantes et du CNRS.

Le travail du GeM se fait par deux approches : la recherche en amont et la recherche appliquée afin d'apporter des réponses à des questionnements industriels concrets et cela en étroite collaboration avec les industriels. La mission du laboratoire est de proposer des procédés de fabrication innovants, des outils de simulation adaptés et dans la maîtrise du cycle de vie des produits et des structures. Menés en étroite collaboration avec le monde industriel dans le domaine de la mécanique et du génie civil, les travaux du GeM sont également le fruit de collaborations scientifiques durables avec différentes établissements scientifiques française et étrangers, notamment dans le cadre de programmes ou de réseaux européens.
 

Institut de Calcul Intensif (ICI)

L'Institut de Calcul Intensif a été créé en janvier 2015 à Centrale Nantes, suite à sa candidature à l'appel à projets Pays de la Loire Connect Talent. Son rôle principal est de rendre plus accessible les outils numériques de pointe pour le calcul massivement parallèle et de développer des stratégies de calcul innovantes intégrant des données et des modèles physiques pour la simulation en temps réel, en abordant différents domaines applicatifs : simulation de fabrication, énergies renouvelables, simulation de l'environnement urbain et simulation biophysique/biomécanique.

ICI est l'un des plus grands centres de calcul intensif régional de France, avec ses installations informatiques et LIGER, le mésocentre de calcul de Centrale Nantes, l'un des plus puissants de sa catégorie (classe tier2) en France.

Laboratoire de recherche en Hydrodynamique, Énergétique et Environnement Atmosphérique (LHEEA) - UMR 6598

Les recherches menées au LHEEA, unité mixte de recherche du CNRS, concernent autant l’avancée de connaissances théoriques que la résolution de problématiques concrètes autour de 4 thématiques scientifiques : hydrodynamique à surface libre, interactions fluide-structure, dynamique de l’atmosphère et approche système pour les systèmes propulsifs terrestres et marins.

Le LHEEA aborde ses problématiques de recherche en mettant en œuvre de façon complémentaire : l’approche numérique (utilisation et développement de logiciels de modélisation, en particulier en mécanique des fluides numérique), la modélisation expérimentale sur modèle réduit (bancs d’essai, bassins, souffleries atmosphérique…) et l’expérimentation en site naturel (Site SEM-REV en pleine mer).

Laboratoire des Sciences du Numérique de Nantes (LS2N) - UMR 6004

Le LS2N regroupe quatre établissements publics : l'Université de Nantes, l'IMT Atlantique, Centrale Nantes et l'Inria.

Un seul objectif : rassembler l'expertise nantaise en termes de sciences informatiques et cybernétiques dans le but de développer les sciences numériques en incluant d'autres disciplines et en tenant compte des enjeux sociaux inhérents. Le LS2N propose cinq domaines d'expertise : Industrie du futur, Gestion de l'énergie et maîtrise des impacts environnementaux, Sciences du vivant, Véhicules et mobilité et la Création, culture et société numériques.

Laboratoire de Mathématiques Jean Leray - UMR 6629

Centrale Nantes est partenaire du Laboratoire de Mathématiques Jean Leray, une UMR en association avec l'Université de Nantes.

Certains chercheurs en mathématiques à Centrale Nantes sont membres du groupe de recherche SPAN (Statistiques, Probabilités et Analyses Numériques) au sein du Laboratoire Jean Leray. Les principaux sujets de recherche sont : systèmes d'EDP non linéaires, Calcul scientifique, Approximations, Probabilités, Statistiques.
Publié le 28 mars 2017 Mis à jour le 23 avril 2020