• Recherche,

Biofabrication 3D d’un intestin à partir de cellules souches pluripotentes humaines pour la transplantation : le projet est lancé

Porté à Centrale Nantes par Luciano Vidal et Jean-Yves Hascoët, le projet biofabrication 3D d'un intestin à partir de cellules souches pluripotentes humaines pour la transplantation est lancé.

le 15 décembre 2021

La transplantation intestinale est devenue un traitement courant chez les patients, en particulier chez les enfants souffrant de maladies intestinales invalidantes. Ces dernières années, le nombre de cas a augmenté. Dans le même temps, le nombre de donneurs est limité, ce qui conduit à rechercher de nouvelles solutions, telles que l'ingénierie tissulaire, pour pallier ce problème.

Dans ce projet mené à Centrale Nantes par Luciano Vidal et Jean-Yves Hascoët, chercheurs à l'Institut de Recherche en Génie Civil et Mécanique (GeM), des nouvelles méthodologies permettant la génération de tissus intestinaux à usage clinique vont être développées. Pour cela, les chercheurs utiliserons des approches de biofabrication 3D en combinaison avec la différenciation des cellules souches pluripotentes humains afin de générer un intestin tubulaire humain.

Ce projet de biofabrication 3D d'un intestin à partir de cellules souches pluripotentes humaines est financé dans le cadre d'un appel à projets de la Fondation Recherche Médicale.
Il regroupe différentes institutions participantes : l'Inserm, l’Université de Nantes et Centrale Nantes. Il est porté par Maxime Mahé chercheur au laboratoire TENS de Nantes qui bénéficie d'une grande expérience sur le développement intestinal en utilisant des approches innovantes.
Publié le 15 décembre 2021 Mis à jour le 16 décembre 2021