• Développement Durable - RSE,
  • Vie de l'établissement,

Les moutons sont arrivés

Huit moutons d'Ouessant sont arrivés sur le campus de Centrale Nantes. Objectif : entretenir une partie des espaces verts.

le 10 mars 2016

Attraction depuis leur arrivée lundi soir, les huit moutons noirs - un bélier et sept brebis - ont élu domicile sur l'espace enherbé le long du tramway et de la rue de la Noë. Les moutons d'Ouessant sont très rustiques, ils ne craignent pas vraiment le froid, le vent ou la pluie. En cas d'intempéries ils s'abritent auprès des arbres et du muret de clôture. Au-delà de faire sourire les passants, élèves et personnels de l'école, ils vont participer activement à l'entretien d'une partie des nombreux espaces enherbés du campus et vont ainsi limiter l'utilisation de tondeuses.

Cette expérimentation lancée par la Commission Développement durable de Centrale Nantes vise à :

  • Mettre en valeur et protéger la biodiversité du campus : laisser un espace en pâturage plutôt que de la pelouse permet à la faune et à la flore de mieux se développer et d'être plus diversifiée (insectes polinisateurs notamment, pénalisés par les tontes précoces)
  • Limiter les tontes et le bruit et améliorer le bilan carbone de l'école : moins de pétrole utilisé pour les tondeuses et pour l'enlèvement des tontes ; se passer de tondeuse, c'est aussi se passer d'éléments dangereux, qui peuvent polluer en cas de problème (fuite d'huile, projection de gravier, lames coupantes, etc.)
  • Organiser et réduire l'entretien d'autres espaces (bosses et pentes difficiles d'accès)
  • Responsabilité sociétale : en installant des moutons près du tramway,  l'école participe à la vie de la rue, en améliorant l'environnement de tous les passants et usagers du tramway.
  • Economies : l'entretien par des moutons se révèle moins coûteux que par des tondeuses.
  • Bien-être : la présence animale est bénéfique !

Les moutons seront présents jusqu'en octobre. Un bilan sera dressé à la fin de cette période pour déterminer si l'expérimentation se poursuit ou non.

Une surveillance quotidienne est mise en place et une visite de contrôle aura lieu tous les mois.


Merci de respecter ces animaux et de veiller à leur tranquillité.
L'accès à l'enclos est interdit.

Si vous souhaitez en savoir plus ou si vous avez des questions, n'hésitez pas à contacter Adrien GRELLIER (Adrien.Grellier385aadd5-2ed7-417e-9ef4-abb7e79339a1@ec-nantes.fr), responsable du projet.

Publié le 9 mars 2016 Mis à jour le 24 mars 2017