Option Océan

Présentation
L’option Océan forme des ingénieurs sur la thématique de l’hydrodynamique et du génie océanique. L’étude des structures en mer concerne plusieurs domaines d’application représentant des enjeux sociétaux majeurs :

L’énergie décarbonée
L’éolien offshore et autres énergies marines renouvelables sont une source importante d’énergie décarbonée. En particulier, l’éolien offshore connaît actuellement un développement industriel très important (avec comme objectif 25 % de la demande électrique annuelle en 2050 pour l’Union Européenne). Le design et l’optimisation des plateformes ainsi que le transport et l’installation des éoliennes en mer sont des enjeux importants du secteur qui vise également à réduire le coût de l’énergie produite.

Extraction de gaz et pétrole offshore
La demande restant très forte, leur extraction se poursuit le temps de la mise en œuvre de la transition énergétique. Le démantèlement des plateformes offshores en fin de vie est lui aussi un enjeu pour l’industrie, l’environnement marin et la biodiversité.

Le domaine naval et le transport maritime, qui représente 80 % des échanges mondiaux de marchandises dans le monde.
La décarbonation de ce secteur est un enjeu majeur de la transition énergétique et l’Organisation Maritime Internationale a adopté un objectif de réduction de 70 % des émissions du secteur d’ici 2050 par rapport à 2008.
De nombreux projets sont déjà en cours dans la recherche comme dans l’industrie : carburants alternatifs, propulsion vélique, amélioration de la performance des navires (coque, hélice …), modification des enjeux opérationnels (logistique des ports, routage …), gestion optimisée du mix énergétique.

L’option Océan permettra aux étudiants d’acquérir des connaissances sur le comportement des structures en mer et de développer leurs compétences en hydrodynamique numérique et expérimentale pour répondre à ces enjeux dans l’industrie ou dans la recherche.

 

Contribution aux objectifs du développement durable

ODD7
ODD9

En savoir plus sur la contribution de Centrale Nantes aux objectifs du développement durable
Contenu pédagogique

Année 2023/2024
 

Semestre 7 ou 9 (autumn semester) Semestre 8 ou 10 (spring semester)
Environnement marin et chargements Approfondissements
Hydrodynamique numérique 1 Connaissance du navire et du monde maritime
Introduction à l'hydrodynamique Interactions fluide-structure
Tenue à la mer et stabilité Éolien en mer
Hydrodynamique numérique 2 Projet 2
Hydrodynamique expérimentale Stage
Manœuvrabilité et ancrages
Profils portants
Projet 1
 
Exemples de projets et de stages

Exemples de projets

  • Pre-design et caractérisation de parcs éoliens offshore flottant : LHEEA-Centrale Nantes
  • Aérodynamique et propulsion vélique-sensibilité des interactions : Bureau Veritas Solutions
  • Étude numérique des performances aérodynamiques d'une éolienne à axe vertical : LHEEA-Centrale Nantes
  • Étude structurelle d’un voilier class 40 en matériau bio-sourcé : David Raison Ingénierie Navale
  • Étude de systèmes d’ancrages innovants pour éoliennes flottantes : Innosea
  • Étude d’un thonier avec assistance vélique : H&T
  • Comparaison et vérification d’un modèle de turbine sur les logiciels OrcaFlex et OpenFast : Innosea
     

Exemples de stages

  • Calculs aéro-élastiques avec couplage hydrodynamique sur éolienne offshore :  Bureau Veritas, France
  • Analyse de données en mer avec étude de la fatigue d'une ligne d'ancrage : université d'Exeter, Angleterre
  • Modélisation de spectres de houle : DHI, Danemark
  • Étude d'installation offshore : Innosea, Ecosse
  • Optimisation du design de la fondation d’une éolienne flottante : société EDF-EN, France
  • Optimisation expérimentale du contrôle d’un propulseur éolien pour navires de commerce : CRAIN, France
  • Participation aux études de navires : stabilité, structure, avant-projet : H&T, France
  • Opérations marines et logistique : TOWT (TransOceanic Wind Transport), France
     
Et après ?

Secteurs d'activités et métiers

La formation proposée bénéficie d'une visibilité et d'une reconnaissance à l'échelle nationale et internationale. Ceci, associé à la diversité et au dynamisme du tissu industriel dans les domaines décrits précédemment permet une excellente employabilité pour les  étudiants de l'option Océan.
De plus, le savoir-faire acquis par les étudiants dans l'option leur permet d'envisager des postes dans d'autres domaines comme l'ingénierie côtière (aménagement, préservation du littoral…), la simulation numérique en hydrodynamique ou en mécanique des fluides…

Paroles de Centraliens - témoignage de Nicolas Degorce


Publié le 27 mars 2017 Mis à jour le 16 janvier 2024